Les Sempiternels, de Aude Réco

By vendredi, décembre 15, 2017

Les Sempiternels

Depuis la dernière guerre, on croyait les Sempiternels endormis : ces créatures mécaniques, douées d’une âme et d’un cœur, reposaient inertes et loin des hommes dans le désert de Pue-la-Mort. Mais les Sempiternels n’ont pas dit leur dernier mot, et l’heure du réveil a sonné. C’est en tout cas ce dont la baronne Alexandra Milael Noble est persuadée. Car Alex n’est pas le genre de baronne à user les fauteuils des salons : pour elle, l’aventure et le risque sont une seconde nature. Épaulée par Majidah, sa domestique qui depuis le temps n’en est plus vraiment une, la quadrilleuse enchaîne les missions dangereuses pour le compte des autorités à bord du Vagabond, son aéronef. Mais un abordage périlleux précipite l’appareil sur Pue-la-Mort et confronte la baronne à une révélation terrible. Alex en est persuadée : les Sempis préparent une nouvelle attaque.

Ouvrage paru en 2017 - Support numérique - Editions Walrus
116 pages


L'avis de Kahlan

Steampunk ? Vous avez dit Steampunk ? Où ça ? Où ça ? Bougez pas, j’arrive !

Telle fut ma rencontre avec Les Sempiternels, d’Aude Réco, lorsqu'au détour d’un tweet, j’ai aperçu une couverture qui a doucement fait tilt dans ma petite tête. Forcément, j’ai cherché à en savoir plus et c’est à ce moment-là que j’ai découvert cette novella à paraître aux éditions Walrus le 24 décembre prochain. Pile pour Noël ! Deux héroïnes badass, un aéronef en perdition, des flingues, les créatures mécaniques d’un inventeur fou… Impossible de résister. D’autant plus que la maison d’édition m’en a envoyé un exemplaire en service de presse, je n’avais donc aucune excuse !

C’est bien joli ton anecdote à deux balles, mais de quoi ça parle ? D’une baronne, figurez-vous ! Une jeune femme de bonne famille éprise d’aventure et de liberté. Lorsqu’on fait sa connaissance à bord du Vagabond, son aéronef, et en compagnie de Majidah, sa domestique, Alexandra est en chasse. Elle court après une ville volante dont on a détaché les amarres. Mais alors qu’elles sont sur le point de l’aborder au-dessus de Pue-la-Mort, un cimetière de créatures mécaniques, une explosion précipite l’aéronef au sol. C’est là que les deux jeunes femmes vont découvrir que les Sempis sont loin d’être endormis…

Bon, si vous aimez les sagas en douze tomes et les univers denses et mûrement réfléchis, passez votre chemin. Les Sempiternels, c’est une histoire courte, intense et pleine d’humour. On rentre tout de suite dans le vif du sujet et avec un texte aussi court, c’était nécessaire. Alexandra est une héroïne hors normes, elle ne craint que l’ennui, jure comme un charretier et ce ne sont pas les scrupules qui l’étouffent. Majidah et elle se sont d’ailleurs bien trouvées, puisque la domestique est peu ou prou de la même trempe. L’intrigue est menée tambour battant, avec de l’action à gogo, des rebondissements et des retournements de situation. Bref, tout y est pour faire de cette novella une petite pépite.

L’écriture est nerveuse, dynamique, peut-être un peu trop d’ailleurs. Parce qu’au final, la seule chose qu’il manque à cette histoire, ce sont juste quelques dizaines de pages supplémentaires. On est tellement pris dans le récit qu’on aurait aimé y passer davantage de temps, obtenir des détails et des explications sur tout un tas de choses. Et quand la dernière page se tourne et que le goût du trop peu nous explose en bouche, on se dit qu’elle aurait pu faire un effort quand même, dame Aude ! Surtout que la fin est un peu abrupte. Alors pas le roman du siècle, mais un vrai bon moment de lecture, léger et plein de pep’s, dans un univers plein de mystère en compagnie de deux héroïnes qui décapent. A découvrir.

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : eTemporel

Vous aimerez aussi...

0 commentaires