Le Silmarillion, de J. R. R. Tolkien

By dimanche, décembre 03, 2017

Le Silmarillion

Les Premiers Jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des Elfes, créa les trois Silmarils. Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les Elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres. Longtemps, longtemps après, lors de la Guerre de l'Anneau, Elrond et Galadriel en parlaient encore.

Ouvrage paru en 1977 - Support papier - Editions Pocket
479 pages


L'avis de Nanou

Beaucoup d'entre vous ont déjà dû entendre parler du Seigneur Elrond et de Dame Galadriel, ou encore de Gandalf et de Sauron. Si ces noms ne vous disent rien, peut-être que les races telles que les Elfes ou les Nains vous parleront plus. Qui n'a jamais eu envie de découvrir d'où viennent ces peuples, de qui descendent ces personnages si célèbres ? Quelle est l'histoire de la naissance de la Terre du Milieu, cet incroyable univers du non moins incroyable Tolkien ?

Si vous avez un peu d'amour pour les films issus des livres, alors Le Silmarillion est fait pour vous. Il retrace la naissance du monde, de la Terre même, créée par un être au-dessus de tout, le Premier. Il commença par créer les Valar, des êtres déifiés et ressemblant fortement à des Elfes, qui eux-mêmes se mirent à créer la Terre du Milieu ainsi que les êtres qui allaient la peupler, selon l'idée du Premier. Et l'histoire débuta.

Passée la difficulté des noms de personnages et de lieux, tellement divers et compliqués à lire tant le style elfique nous est lointain, l'histoire est prenante, fascinante.

Le Silmarillion se divise en cinq récits :
- Le premier, L'Ainulindalë, retrace la cosmogonie première, la création de la Terre par le Premier, Eru, et la naissance des Ainur, des divinités.
- Le deuxième, le Valaquenta, détaille chaque Ainur et chaque Maia, leurs serviteurs.
- Le troisième récit est le Quenta Silmarillon, l'épopée qui retrace les grandes guerres du Premier Age entre les Eldar (les Elfes) et Morgoth, un Ainur souhaitant la destruction du monde, plus que sa création. Le premier Prince de la Nuit.
- Le quatrième récit est L'Akallabêth, au Second Age. Il raconte l'histoire des hommes de Numenor (une île donnée par les Elfes aux Hommes ayant combattu Morgoth, ainsi qu'une longévité accrue) ou Dunedain, ainsi que leur chute lorsque, aigris par les pouvoirs des Elfes, les Hommes se rebellèrent contre les Valar, poussés par Sauron.
- Enfin, le cinquième récit, Les Anneaux de Pouvoir et le Troisième Age, raconte la création des Anneaux de Pouvoir par Sauron, ainsi que celle de l'Anneau Unique, et comment Sauron prend le pouvoir. Il retrace également de manière condensée les évènements du Seigneur des Anneaux.

Le plus grand obstacle de cette lecture, c'est le lancement. Il ne faut pas être rebuté par les noms compliqués et les événements farfelus. Des arbres généalogiques et une carte sont proposés en fin d'ouvrage, ainsi qu'un index des noms et une note sur la prononciation. Tout est fait pour nous aider !
Ce qui est le plus merveilleux, quand on aime les films de Peter Jackson (et qu'on n'a pas encore lu les livres, ce qui ne saurait tarder), c'est qu'on découvre toutes les lignées des personnages que l'on connaît déjà (Aragorn, Elrond, etc. ...) et on sait alors comment on arrive aux événements du Seigneur des Anneaux. Et c'est avec ces récits qu'on peut mesurer l'ampleur de l'univers de Tokien, ainsi que le travail qu'il y a derrière, et donc pleinement l'apprécier et s'émerveiller.

Note : ★★★★☆
Billet d'origine : Aucun.

Vous aimerez aussi...

0 commentaires